Reprises des accidents 2018

  • FABIEN Audibert
  • Portrait de FABIEN Audibert
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois #4955 par FABIEN Audibert
Réponse de FABIEN Audibert sur le sujet Reprises des accidents 2018
Bon rétablissement a JEAN BATISTE....CEST MALHEUREUX DE LE DIRE MAIS LES BONS PILOTES PASSENT TOUJOURS PAR UN CARTON
et la seule protection est le trouillomètre
En régle génerale dans du vent fort ons a tendance a attendre l'acalmie entre deux raffales
Mais ce que certains ne savent pas c'est qui décole dans un thermique ( prise en charge rapide )
et parfois sous le vent du thermique :blink:
Conditions d'EST a ISTRES :ppte:
Pour critiquer il faut connaitre

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Denis
  • Portrait de Denis
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 3 ans 1 mois #4954 par Denis
Réponse de Denis sur le sujet Reprises des accidents 2018
Ca me fout vraiment le cafard et bien plus cette triste nouvelle même si je suis bien content bien sûr que ce ne soit pas plus grave. :oops:
Ca ne fait que confirmer qu'il y a quand même une grosse partie d'aléatoire, même un très bon pilote comme JB, prudent, très fin à tout point de vue,
certainement un (le?) des meilleurs pilotes du club peut avoir un accident.
Je sais qu'on le dit souvent (en tout cas je l'ai souvent dit), mais j'ai vu et lu beaucoup de réactions de pilotes pensant que si on fait des vols "pépère",
vol du soir, vol du matin, etc il n'y a pas ou très peu de risque d'accident.
=> FAUX
Même si les statistiques semblent dire le contraire les observations empiriques ne cessent de nous montrer que ça arrive.
Les multiples accidents de mon ancien coéquipier de vol ne font que confirmer encore cette affirmation: des accidents en conditions anémiques le plus souvent.
Après coup on peut toujours dire "oui mais c'est parceque", "oui mais j'aurai dû faire ci ou ca" => ça n'enlève en rien au résultat et c'est une grave erreur
de l'occulter.

Bien sûr il faut mettre toutes les chances de son côté mais le risque sera TOUJOURS là quelque soient les efforts.
En tous cas avec les moyens actuels.

Concernant l'accident de JB, j'imagine qu'il a bien analysé son sketch mais je me demande s'il n'a pas confondu (mais sans doute pas) comme ça m'est justement arrivé l'été dernier, une frontale avec une fermeture très massive. La grosse différence c'est le quart de tour /ou grosse attraction qui apparaît généralement côté fermé.

Lié à la perte d'altiude brutale, la réouverture est suivie généralement par un gros shoot de la voile, qui peut être amplifié si elle s'additionne avec un gros mouvement dynamique (comme ça m'est tristement arrivé l'été dernier même si j'étais relativement haut et que ça n'a eu des conséquences que sur ma voile, je suis quand même passé par dessus...)

Concernant la météo, c'est vrai qu'il y avait du vent d'EST, qui comme le vent de Nord dans notre région, ne laisse rarement place à des vols paisibles.
Mais Joker pour moi pour l'analyse, en ce qui me concerne tout ce que je voyais hier c'était un vent météo un poil fort et de gros développements,
des conditions un peu limites mais qui ne semblaient pas affreuses non plus.

Concernant l'appel des secours dont parle JB, il faut vraiment réaliser (pour ceux qui éventuellement n'en sont pas encore conscients) que partir
avec son téléphone chargé et sa radio chargée est le strict MINIMUM. Le contraire est déjà un accident (!) qui s’aggravera exponentiellement en cas du moindre bobo
en fonction de son importance et de l'isolement.

J'avais fait cette (terrible) remarque à mon coéquipier de vol qui a finalement réalisé l'importance de ce matériel.
Lors de son dernier crash (en vol à le Cheval blanc derrière St André), il a pu utiliser sa radio, donner sa localisation approximative et donner son auto-diagnostic, juste avant de s'évanouir . A son réveil les pompiers étaient là... L'histoire ne dit pas ce qu'il se serait passé si il n'avait pas eu sa radio ce jour là... Mais on peut dire presque à coup sûr que l'histoire n'aurai pas été la même et le dénouement aussi "bon".

Personnellement je viens d'acquerir comme je le disais dans le post ci-dessous, un garmin "inreach" pour prévenir les secours avec un seul bouton (les coordonnées GPS y sont automatiquement liées).

Je crois que même en cas de vrac dans un endroit couvert par le reseau GSM, on sous-estime souvent le temps nécessaire à déterminer l'endroit du crash.

Il m'est arrivé à Millau, après m'être posé dans un endroit habité, alors que ma compagne de l'époque devait me récupérer avant de rentrer du weekend,
de mettre 3/4 d'heure ou 1h avant qu'elle n'arrive à me retrouver.

Nous étions pourtant à quelques kilomètres seulement l'un de l'autre au départ, et mes indications étaient relativement claires, ma "recup" était pourtant pilote aussi,
et pourtant expérimentée et très douée en "démerdage" de toute sorte, aguerrie en randonnées de toutes sortes et en l'utilisation du matériel...
Mais l'urbanisation environnante, les reliefs et d'autres facteurs peuvent rendre la tache extrêmement compliquée. En cas de blessure et d'urgence ca me semble necessaire de réduire drastiquement ce temps là.

www.iavl.fr/forum-81/3-boite-a-idee/687-...ecours-d-urgence-114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois #4953 par Pierrot M
Réponse de Pierrot M sur le sujet Reprises des accidents 2018
Apres il faut un peu de bon sens aussi , depuis que je pratique les Alpilles 2003 , j ai toujours entendu les anciens dire que par vent d'EST même SUD Est, il fallait pas y aller donc je me suis toujours plus ou moins fié aux expériences des anciens , il disait que le profil du relief n'était pas favorable à un écoulement d'air , rouleau , compression , et comme nous volons près du relief au moins pendant la phase du déco , pas glop et parfois malgré une très bonne expérience , on doit reconnaître qu'avec nos chiffons mous , c'est pas le top , c'est pour ca , mettez vous au bâche à tube = les deltas , non je décorne :bleh:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Denis

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric Brisson
  • Portrait de Eric Brisson Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois - il y a 3 ans 1 mois #4952 par Eric Brisson
Réponse de Eric Brisson sur le sujet Reprises des accidents 2018
Tu as raison,le piaf, l'entrainement au gonflage est important. Moi je gonfle au C et c'est la raison pour laquelle j'ai pu monter ma voile trois fois sans soucis et JB n'a pas eu de soucis de décollage (il a juste parlé d'une prise en charge rapide). Le problème n'est pas là tout en étant là. On sait décoller par vent fort, il faut ensuite ne pas abuser et cela dépend du site.

Il faudra prendre conscience que les Alpilles ce n'est jamais bon en vent d'EST. Il y a de plus en plus de monde qui y va (je peux en parler j'y suis allé cette année) mais dès que le vent devient fort les stretchs ne sont pas loin. Il y a eu des reculades, Je crois que Guy c'est fait mal au pied sur un décollage avec une rafale d'EST.

Dans le descriptif du site on a enlevé l'orientation EST.
Pour moi le vent d'EST a toujours été le vent de la pluie et des dégrations aérologique à Istres. Méfiance.

A+
Eric
Dernière édition: il y a 3 ans 1 mois par Eric Brisson.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Denis

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric Brisson
  • Portrait de Eric Brisson Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois - il y a 3 ans 1 mois #4951 par Eric Brisson
Réponse de Eric Brisson sur le sujet Reprises des accidents 2018
Voilà

J'espère moi aussi ne pas avoir à remplir à nouveau une déclaration d'accident (pour moi, charité bien ordonnée commence par soit même, ou pour un copain).

Je signale quand même qu'en moins de 15 jours on a fait venir l'hélicoptère 2 fois (une fois pour rien), que samedi Vincent à passer du temps à chercher un parapentiste qui s'était poser on ne sait où, il a déclenché des secours (pompiers au sol je crois), qu'il y a eu un secours ouvert (cas de l'hélicoptère inutile).

L'accident de JB pose le problème de la radio. Je pense qu'il faut l'avoir en permanence et l'utiliser si une chose anormale arrive. Sur quelle fréquence la mettre? La fréquence club c'est bien (146 500) mais la fréquence fédérale ça peut-être aussi utile.

A+
Eric
Dernière édition: il y a 3 ans 1 mois par Eric Brisson.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois - il y a 3 ans 1 mois #4950 par Pierrot M
Réponse de Pierrot M sur le sujet Reprises des accidents 2018
C'est pour cette raison là , que j'incite souvent mes potes à faire du gonflage par vent fort sur zone non dangereuse pour prendre des automatismes , on parle souvent de contrôle de montée de voile en bridant les arrières ( élévateur des commandes ) , mais sur les decos venteux , je le vois très rarement , ce qui fait la différence entre la théorie et la pratique ; ce n'est pas une critique , simplement une suggestion pour une meilleures sécurité :cheers3:

vu le message de JB entre temps , donc mon message ne concerne que les decos bien sur
Dernière édition: il y a 3 ans 1 mois par Pierrot M.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric Brisson
  • Portrait de Eric Brisson Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois #4949 par Eric Brisson
Réponse de Eric Brisson sur le sujet Reprises des accidents 2018
Voici le texte de JB


Allez, je m’y jettes.... tout d’abord merci à tous pour vos messages de soutien, c’est très gentil et appréciable dans ces moments qui st tjs difficiles ! Pour faire un petit résumé factuel de l’accident : je monte à pied au deco sud est des opies avec la ferme intention de faire un petit vol d’une demi heure Max vu le renforcement annoncé du vent.
Je décolle à 10h40 avec 15 / 25 km face (ressenti uniquement pas d’anemometre et j’apprendrais par la suite que Steeve et Manu avaient trouvés les conditions pas à leurs goût qlqs min auparavant). Décollage propre même si je suis très rapidement pris en charge et je monte d’une dizaine de mètres tout en amorçant un virage à droite pour évaluer si les conditions thermodynamiques st suffisantes pour rester qlqs minutes au dessus du décollage avant de m’avancer en plaine pour faire mon petit vol (30 min Max). Les conditions sont correctes plutôt dynamiques que thermiques, je démarre donc une petites séries d’aller retour devant le Devi et je monte rapidement à la hauteur du sommet adjacent au décollage. Et la un petit renforcement me fait fermer ma branche AR vers la vallée pour essayer de monter qd soudainement plus de portance et frontale massive qui ré-ouvre ( j’ai déjà perdu 15 bon mètres) mais pas proprement et la voile shoute à gauche et un demi tour plus loin j’impacte la montagne avec un pr d’impact que j’estime être sur le haut de la fesse droite. Résultat double fracture du bassin avec déplacement.
Donc ds les enseignements à+24 h à retenir : primo de garder radio ou téléphone à portée de main pr lancer les secours, pour autant la localisation a été longue et en cas d’hémorragie, cela aurait pu être très très critique (secours lancés à 10h58, toubib à mes côtés 55 min plus tard)
Secondo : hauteur = sécurité, ss fausse modestie l’incident m’arrivait avec 50 m de plus de gaz, je n’étais pas pas ds ce lit d’hôpital en train d’écrire ce CR... avec le petit recul, j’aurais du aller quantifier la masse d’air qui portait avt d’entamer mes AR à 10/15 m du relief... même si c’était relativement tôt je savais que la convection était déjà installée à cette heure et que vu la force du vent les conditions pouvaient être nécessairement costaudes ! Donc faites moi plaisir j’aimerais être le seul du club cette saison donc qlqs soit votre niveau, mettez l’engagement et la prudence nécessaire pour éviter de vous trouver dans ma situation. Je vous tiendrai au courant de la suite de mes aventures médicales !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric Brisson
  • Portrait de Eric Brisson Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois - il y a 3 ans 1 mois #4948 par Eric Brisson
Réponse de Eric Brisson sur le sujet Reprises des accidents 2018
Donc L'accident de Jean Batiste.

Ceux qui sont sur WhattApps sont au courant. Bilan donc hélicoptère direction Marseille Laveran et une série d'opération du bassin( 1 faite, 2 à venir). JB va suffisamment bien pour nous avoir très rapidement rassuré et même faire un débriefing de son accident. Il connait la musique du parapentiste. Comment un pilote aussi expérimenté a put se planter?
Dernière édition: il y a 3 ans 1 mois par Eric Brisson.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric Brisson
  • Portrait de Eric Brisson Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
Plus d'informations
il y a 3 ans 1 mois - il y a 3 ans 1 mois #4947 par Eric Brisson
Reprises des accidents 2018 a été créé par Eric Brisson
Salut

La série de pont (de viaduc pour certains) vient de passer et on n'a pas toujours pu voler comme on voulait et cela nous pousse à forcer un décollage, un vol.

Hier ce fut un peu mon cas. Au mont Bouquet au décollage sud avec Jean qui décolle rapidement sans soucis. Il y a du monde (des pilotes à leur 2° vol) j'étais dans la file d'attente..... et le vent se renforçait (en sud-est donc travers) et les débutants loupaient leur déco. On me laisse passer (YES).
Première monté de voile, cravate à gauche. Je repose la voile. 2° montée de voile cravate à droite ... je repose la voile. 3° montée de voile yes pas de cravate, je pars sur ma gauche, je recentre , c'est turbulant. Je stabilise et ..... j'essaie d'avancer (toujours au sol). En étant déjà au bord du terrain affaler la voile c'est la mettre dans les arbres (au mieux). Heureusement le moniteur sur le site me tire 2 m vers l'avant et là je décolle et là aucun soucis, c'était parti pour une heure. J'ai été le dernier à décoller, je pense que ça les as refroidi.

Mais ce n'est pas un accident ça? oui c'est sur, même pas un incident mais dans les même conditions (vent de sud-est un peu fort), à 80 km de là et une heure plus tôt Jean Batiste Laurens avait un accident au déco sud-est des Opies. Une heure avant Steeve et Manu avaient renoncé à voler. Encore 100 km plus loin Gilles à Saint Géniez se trouvait sur un déco déjà trop alimenté (je crois qu'il n'a pas volé).
3 sites de vols certains ont renoncé d'autres pas. Un a peut-être eu de la chance, l'autre pas.

Ici on parle bien de pilotes ayant quand même une certaines expériences (sauf manu tous brevet pilotes confirmés, mais il a de l'expérience aussi). Autre point commun? Faim de vol. L'analyse était la même. Il fallait décoller tôt avant renforcement du vent.
Dernière édition: il y a 3 ans 1 mois par Eric Brisson.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Denis

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Facebook feed

-- ou Connectez vous avec :

Forum : Sujets Récents

Plus de sujets »

Challenge : Résultats provisoires 2020-2021

 
Aller au haut